FR EN
Suivez-nous

Portrait : Philippe Givone, Premier de cordée !

Retour

PHILIPPE GIVONE, PRÉSIDENT DE JACKY PERRENOT

Parfois une simple image suffit pour décider d’un destin. Derrière la conseillère en orientation du jeune lycéen Philippe Givone, une affiche fortement colorée de rêve retenait son attention. Avions, paquebots, camions, elle est comme une invitation à l’aventure du voyage. Du grand large en technicolor ! Banco, le jeune lycéen indécis a trouvé sa voie. Ce sera le transport car l’affiche offrait avant tout à son imagination « une ouverture sur la vie » comme Philippe Givone le dira plus tard. Dès lors, préférant le bitume aux embruns et aux nuages, il intègre l’Institut supérieur du transport et de la logistique internationale de Villette d’Anthon dans l’Isère. Puis, il obtiendra une maîtrise en sciences de gestion, à la faculté de Rennes. Déjà, il affirme ce goût à la fois de la rigueur et du risque maîtrisé qui marquera de son empreinte, tout au long de sa carrière professionnelle, ses choix stratégiques.

Ses premiers pas dans le transport, Philippe Givone, qui possède son permis poids lourd, les a effectués aux Transports Caillot à Reims, avant de revenir à Rennes où il intègre le groupe Le Calvez. Il y restera 13 années avant que ne se produise ce véritable coup de foudre professionnel qui le lie toujours à Jacky Perrenot, fils du fondateur du groupe éponyme implanté à Saint Donat dans la Drôme. A son arrivée, l’entreprise employait 420 salariés et réalisait 60 M€ de chiffre d’affaires. Le groupe en réalise aujourd’hui 650 M€.

Les Transports Jacky Perrenot qu’il préside depuis 2007 ont certes multiplié les opérations de croissance externe durant ces 15 années, mais « sans jamais dégrader les marges tout en améliorant la rentabilité », comme le précise non sans une pointe de fierté Philippe Givone. Juste une pointe car rien n’est plus étranger à ce passionné de rugby que la notion d’égo. Chez lui rien de factice ni de calculé. L’homme, avec toute sa spontanéité, sa chaleur, sonne juste. Ces qualités enrichies d’un goût prononcé pour les défis en font sans doute un redoutable négociateur mais elles servent avant tout ses responsabilités de dirigeant d’entreprise. Patron, Philippe Givone a toujours placé la dimension humaine au centre du jeu social. « Dans un métier comme le nôtre, qui est un métier de services, ce sont les hommes qui font la différence puisque toutes les entreprises achètent les mêmes camions » explique Philippe Givone. Le résultat tangible de ce crédo a une répercussion immédiate qui n’est pas sans importance sur le turnover du groupe Perrenot. C’est un des plus faibles du secteur alors qu’il ne compte pas moins de 7 000 salariés.

Cette trajectoire professionnelle impliquait un réel goût pour les défis. Ce goût du défi, Philippe Givone l’a en quelque sorte nourri de sa passion pour la montagne avant de le transposer avec brio à l’entreprise. Le Cervin, les Grandes Jorasses, le Mont Blanc, sont quelques-uns des sommets qu’il a vaincus. « Ce que j’aime avant tout dans la montagne, c’est qu’on ne peut pas mentir. Elle est à la fois une école d’engagement et d’humilité » explique-t-il « et en même temps une cordée nous apprend la solidarité ». À la montagne également il emprunte l’image des négociations qu’il a dû mener pour faire du groupe Jacky Perrenot ce qu’il est aujourd’hui : « quand une négociation commence, vous êtes au-dessus du vide, exactement comme si vous étiez suspendu à votre piolet ».

Tous ces traits de caractère s’expriment dans les valeurs humaines qu’il a insufflées dans l’entreprise. De ce point de vue, ce serait lui faire injure de prétendre que son engagement en faveur de la transition énergétique relève de l’effet de mode. Il repose au contraire sur la conviction profonde qu’il faut trouver des solutions alternatives au gasoil pour préserver l’environnement. Dans ce domaine également, il entend affirmer son rôle de pionnier. Sur la flotte de 7 800 véhicules que compte le groupe Jacky Perrenot, 350 roulent d’ores et déjà au biogaz. Il y en aura bientôt 600 et Philippe Givone explore déjà toutes les possibilités que pourra offrir à terme le moteur à hydrogène.

Lorsque Jacky Perrenot a décidé de transmettre son entreprise, Philippe Givone n’a pas hésité longtemps, accompagné du management, avant de relever ce nouveau défi. Mais un défi préparé avec soin et depuis longtemps, un peu comme on se prépare à gravir un nouveau sommet en montagne.