FR EN
Suivez-nous

Internationalement vôtre !… l’édito de Bertrand Rambaud

Retour

Internationalement vôtre !

Bertrand Rambaud du Groupe Siparex

A Ottawa, la diplomatie du tweet a fait voler en éclats le masque de l’unanimité arrachée après de laborieux compromis. Le récent G7 au Québec aura donc été le point de départ d’un mouvement néoprotectionniste. Le principal acteur de ce sommet a semble-t-il oublié que la crise de 1929 avait justement débuté par une guerre commerciale et un engrenage fatal de hausses des droits de douane. Cette impasse sur la mémoire est lourde de menaces. Ne porte-t-elle pas en elle les germes d’une déstabilisation de l’économie mondiale ?

Dans ce climat très particulier, la complicité et la volonté de coopération affichées par le Premier Ministre canadien et le Président français n’en prennent que plus de valeur. D’autant qu’elles se sont traduites par l’annonce d’une série d’initiatives communes dont la création du Fonds Transatlantique doté de 75 M€ lancé par Siparex et le groupe canadien Desjardins, soutenu notamment par Bpifrance et Exportation et Développement Canada.

Ce fonds a pour objectif d’accompagner des entreprises françaises qui souhaitent se développer au Canada et des entreprises de ce pays qui souhaitent se développer en France. Pour améliorer son efficacité, nous avons pris la décision de croiser les expériences humaines. Un associé de Siparex est d’ores et déjà présent au Canada et un collaborateur de Desjardins Capital rejoindra Siparex à Paris. Cette dimension humaine, véritable partage de cultures et d’expertises, permettra de mieux accompagner le développement international des entreprises de part et d’autre de l’Atlantique.

Car l’international représente en effet un enjeu capital : c’est bien sûr un levier de développement et de croissance pour les entreprises que nous accompagnons, c’est également une nécessité pour nous d’accroître le nombre de nos investisseurs étrangers, et enfin, c’est un des moyens d’assurer l’expansion de notre propre groupe. Pour autant les obstacles sont nombreux, les barrières culturelles n’étant pas l’un des moindres, surtout dans la chaîne du financement en fonds propres de la société innovante à l’ETI.
Comme nous l’avons souvent expérimenté, nos huit bureaux français évoluent dans des écosystèmes chaque fois très spécifiques, alors imaginons quand on passe les frontières !

Notre stratégie internationale nécessite ténacité, vision de long terme et confiance de nos investisseurs. En Tunisie comme au Canada, nous avons développé ce modèle original de fonds crossborder grâce aux liens que nous avons tissés depuis plusieurs dizaines d’années avec nos partenaires locaux, Desjardins Capital et Africinvest. De façon plus classique, nous avons aussi choisi de nous implanter en Europe avec des bureaux en Allemagne (via XAnge) et en Italie ou l’équipe locale s’est renforcée au fil des années et a désormais pour objectif de décliner toute l’offre du Groupe Siparex, financement des PME et des ETI, des entreprises innovantes ou encore investissements mezzanine.

L’international reste donc plus que jamais l’un des ressorts de notre expansion.